La 31ème Assemblée de l’Organisation maritime internationale (OMI), l’organe suprême de cette importante institution maritime, se réunit à Londres du 25 novembre au 4 décembre. Pas moins de 174 États membres, dont la Guinée équatoriale bien sûr, et trois membres associés, sont représentées au sein de cette Assemblée.

Le nouveau Représentant permanent de la Guinée équatoriale auprès de l’OMI, Carmelo Nvono-Ncá, présent à toutes les réunions de cette Assemblée, a également été chargé de participer au vote pour l’élection des 40 membres du Conseil, Organe exécutif de l’OMI et subordonné de l’Assemblée. L’Ambassadeur Nvono-Ncá se positionne comme le premier représentant permanent que le président Obiang a désigné à Londres pour défendre les intérêts de la Guinée équatoriale devant l’autorité maritime compétente assumée par l’OMI. Selon l’ambassadeur, « lors de l’élection du Conseil, la Guinée équatoriale a voté pour des pays qui respectent clairement la souveraineté et l’indépendance des États et souhaitent protéger l’intégrité des eaux internationales sur un pied d’égalité ».

Ces votes ont pour objectif d’élire 40 pays répartis en trois catégories:

  • Catégorie A: les dix États ayant le plus grand intérêt dans l’approvisionnement de services maritimes internationaux.
  • Catégorie B: les dix États ayant les plus grands intérêts dans le commerce maritime international.
  • Catégorie C: 20 États non choisis conformément aux dispositions des points a) et b), qui ont des intérêts particuliers dans le transport maritime ou la navigation et dont l’intégration au Conseil garantit la représentation de toutes les grandes régions géographiques du monde.

Londres | OMI | Sécurité maritime

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.