L’Ambassade de Guinée équatoriale a entamé il y a plus de cinq ans des pourparlers et négociations en vue de l’organisation du premier Sommet des chefs d’État et de gouvernement d’Amérique centrale, des Caraïbes et de la Guinée équatoriale dans le pays. Il y a quelques semaines à peine, le Ministre délégué aux Affaires étrangères et à la Coopération, Bonifacio Mitogo Bindang, en mission à Bruxelles, a confirmé aux côtés de David Balsa, président de la Conférence Euro-centroaméricaine, que cet événement de haut niveau pourrait enfin se tenir en 2019, plus précisément entre les mois de juillet et août, dans la nouvelle capitale administrative de la Guinée équatoriale: Oyala.

Après cette confirmation, l’Ambassadeur de la Guinée équatoriale en Belgique et aux Pays-Bas, Carmelo Nvono-Ncá, s’est rendu à La Haye pour informer personnellement le doyen des ambassadeurs des Pays-Bas, Carlos J. Argüello Gómez, autrefois ambassadeur du Nicaragua dans le plat pays. Comme l’a assuré Nvono-Ncá tout au long de la réunion, « avec ce sommet, la Guinée équatoriale revendique à haute voix son droit avec l’Amérique centrale ».

Le mois de janvier n’est pas encore terminé et, parallèlement à la réalisation de la mission d’internationalisation du PDGE en Turquie réalisée divulguée sur cette même page, l’Ambassade à Bruxelles aurait déjà accompli deux des divers objectifs fixés pour 2019.

Amérique Latine | Caraïbes | Pays Bas | Sommet

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.