[vc_row][vc_column][vc_column_text]Le 25 janvier dernier, l’ambassadeur de la Guinée Equatoriale à Bruxelles, Carmelo Nvono-Ncá, s’est réuni avec son homologue portugais auprès de l’UE, S.E Nuno Brito pour l’informer sur “l’attaque et invasion terroristes” selon ses propres termes, dont a récemment souffert la Guinée Equatoriale. Les deux pays Font partie de la Communauté des Pays de Langue Portugaise (CPLP) et bien entendu le Portugal est un Etat-Membre de l’UE qui elle-même a été informé de la gravité des évènements.

 

Nvono-Ncá a insisté sur la nécessité que l’Union Européenne se positionne et se solidarise avec la Guinée Equatoriale après ces graves évènements pour la simple et bonne raison que “notre pays s’est toujours solidarisé avec les pays qui ont souffert d’une menace ou d’une attaque terroriste” a t-il affirmé lors de la réunion.

L’ambassadeur portugais a, pour sa part, affirmé qu’il est inconcevable de soutenir un quelconque changement ni même une tentative de changement qui iraient à l’encontre des processus démocratiques. “Le Portugal respectera inconditionnellement les résultats des urnes et ne se conformera jamais à la force” a ainsi rappelé le représentant portugais.[/vc_column_text][/vc_column][/vc_row]

CPLP | Sécurité | UE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.