L’Ambassadeur de la Guinée équatoriale mandaté auprès du Royaume de Belgique et des Pays-Bas, Carmelo Nvono-Ncá, a présidé une importante réunion avec l’équipe de juristes internationaux depuis plus de deux ans dans l’affaire en cours qui oppose la Guinée équatoriale contre la France devant la Cour Internationale de Justice (CIJ). Bien que la Cour se soit prononcée l’année dernière en faveur de la Guinée équatoriale dans l’affaire concernant les « exceptions préliminaires », le procès n’est pas encore terminé et certaines sessions doivent encore se tenir.

Pour cette raison, l’Ambassadeur, qui est également à la tête du plaidoyer devant la CIJ, a réuni toute l’équipe de juristes à Bruxelles dans le but de mettre au point de nouvelles stratégies pour la prochaine étape devant la Cour de La Haye, qui devrait avoir lieu fin 2019 ou début 2020.

CIJ | France | Justice Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.