Le 14 mai 2018, la troisième édition de la conférence sur les violences ethniques et religieuses au Moyen-Orient fût organisée par le Ministère des Affaires étrangères et de la Coopération belge à Bruxelles et présidé par son représentant, le Ministre Didier Reynders et son homologue libanais, Gebran Bassil.

L’Ambassadeur de Guinée équatoriale, Carmelo Nvono-Ncá, a assisté au nom de notre pays à cette rencontre cruciale qui lance les bases nécessaire pour que la communauté internationale puisse se concentrer sur les objectifs et défis relatifs à la problématique soulevée, tant la prolifération de cette violence contre certaines strates de la population inquiètent toutes les partie prenantes.

La conférence s’est attelé a donner la parole aux représentants des minorités qui font l’objet de violence de groupes terroristes, tel que DAECH, identifier les mesures qui conviennent pour assurer le retour sûr des communautés déplacées ainsi que la protection de la diversité ethnique et religieuse.

Cette rencontre importante a réuni un nombre important de Ministres, dirigeants d’organismes internationaux et représentant de diverses communautés ethniques et religieuses, le Roi Philippe de Belgique était d’ailleurs présent durante déjeuner prévu avec les participants.

[vc_column][vc_gallery interval= »3″ images= »5632,5635″ img_size= »full »][/vc_column]

Belgique | Moyen-Orient

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.