Tel que nous vous l’avons signalé cette semaine, l’ambassadeur de la Guinée équatoriale auprès du Royaume de Belgique et des Pays-Bas, Carmelo Nvono-Ncá, a présidé durant deux jours de réunions intenses l’équipe d’avocats internationaux en charge de défendre depuis plus de deux ans la Guinée équatoriale dans l’affaire ouverte contre la France devant la Cour internationale de justice (CIJ). La présence de Nvono-Ncá était naturellement  fondamentale au vu de ses fonctions en tant qu’agent devant la Cour pour la partie équato-guinéenne.

Mardi dernier, ces journées de travail furent couronnées de succès dans la mesure où elles ont permis de définir de nouvelles stratégies pour défendre au mieux les intérêts de la Guinée équatoriale lors de la prochaine étape devant la Cour de La Haye, qui devrait en principe avoir lieu fin 2019 ou au début 2020.

CIJ | France | Justice Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.