Nvono-Ncá observador elecciones de Bolivia

Après des mois de négociations entre l’ambassadeur de Guinée équatoriale à Bruxelles, Carmelo Nvono-Ncá et l’Association des Juristes d’Ibero-Amérique, et plus particulièrement son directeur, Andrés Guerrero, la Guinée équatoriale a signé un pré-accord historique d’association avec cet organisme réputé, dont le but c’est la recherche, l’étude, la promotion et la promotion de «l’intégration ibéro-américaine», tant au niveau national qu’international, dans tout secteur directement ou indirectement lié au monde du droit.

La Guinée équatoriale a toujours été claire sur le fait que le lien avec les pays ibéro-américains, favorisé par tous ayant l’espagnol comme langue officielle, est indestructible. De même, elle est consciente de l’importance du droit international et de la justice pour garantir le respect des souverainetés nationales et accroître l’égalité entre les pays. Et rien de mieux que la coopération entre nations sœurs, établissant un pont de communication et d’échange de capacités, pour y parvenir.

Toute action est petite pour assurer un système démocratique solide, ainsi qu’une administration efficace, rapide et équitable de la justice qui garantit les droits de l’homme et le respect de la sécurité juridique dans toute la communauté ibéro-américaine.

Ambassadeur Nvono-Ncá

La signature historique, qui a eu lieu le 4 août à Madrid en présence du recteur de la Société d’études internationales, Juan Solaeche, devrait être ratifiée par une signature officielle dans les mois à venir.

Amérique Latine | Ibéro-Amérique | Justice Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.