Comme nous le savons tous, la Guinée équatoriale est un pays polyglotte, avec plusieurs langues officielles, dont le français. C’est pourquoi l’ambassadeur à Bruxelles, Carmelo Nvono-Ncá, qui s’occupe des relations avec les pays francophones et de leurs institutions, a maintenu un petit-déjeuner de travail avec le représentant permanent de l’Organisation internationale de la Francophonie devant l’UE, Stéphane López.

L’objectif de la réunion était d’analyser l’agenda des activités de l’organisation, en particulier le Sommet des chefs d’État prévu pour 2020, ainsi que le cinquantième anniversaire de l’organisation. Stéphane López a vivement appelé à une collaboration directe avec l’ambassadeur Nvono-Nca afin de renforcer un peu plus les relations avec la francophonie. D’autre part, Nvono-Ncá a rappelé à son homologue français «l’importance et la priorité pour la Guinée équatoriale de maintenir d’excellentes relations avec le peuple et avec l’État français, architecte de la création de cette importante organisation qui unit sous son sein tous les pays de la francophonie ».

Francophonie | OIF | Sommet | UE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.