La Guinée équatoriale a toujours été claire sur l’importance du lien fort d’union qu’elle entretient avec les pays ibéro-américains, favorisée par le fait que tous ont l’espagnol comme langue officielle. Conscient de cela, l’Ambassadeur de Guinée équatoriale à Bruxelles, Carmelo Nvono-Ncá, a de nouveau rencontré l’Association des juristes d’Ibero-Amérique, notamment son directeur, Andrés Guerrero, avec qui il a eu un premier contact début juillet en le siège de l’organisme, à Madrid.

Notre pays est pleinement conscient du rôle crucial que joue la justice internationale dans l’application de la souveraineté nationale, ainsi que dans l’amélioration de l’égalité entre les pays.

Ambassadeur Nvono-Ncá

En tant que membre de la communauté hispanique et aussi de la communauté lusophone, la Guinée équatoriale a montré, ces dernières années, un grand intérêt pour la coopération internationale en général et la coopération Sud-Sud en particulier.

De même, consciente du rôle crucial que joue la justice internationale dans le respect de la souveraineté nationale, ainsi que dans l’augmentation de l’égalité entre les pays, la Guinée équatoriale a comme l’un de ses principaux objectifs de devenir membre de l’Association des juristes d’Ibero-Amérique, qui prône d’assurer le respect de la souveraineté de tous les pays, ainsi que de garantir la justice tant en droit public que privé, notamment dans le cadre des affaires et du commerce.

Amérique Latine | Ibéro-Amérique | Justice Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.