Agente Corte Internacional de Justicia

L’agent de la Guinée équatoriale devant la Cour Internationale de Justice (CIJ), Carmelo Nvono-Ncá, a été reçu dans l’importante institution de la justice internationale, à laquelle il a témoigné son plus grand respect.

Carmelo Nvono-Ncá, qui est également Ambassadeur de Guinée équatoriale en Belgique, aux Pays-Bas, au Luxembourg, au Danemark, dans l’Union européenne et à l’Organisation Maritime Internationale (OMI), est l’agent de la délégation équato-guinéenne auprès de la Cour Internationale de Justice en La Haye, la plus grande institution judiciaire des Nations Unies, dans le différend territorial entre la Guinée équatoriale et le Gabon.

Concrètement, Nvono-Ncá a été reçu par les hautes autorités de la Cour Internationale de Justice, à qui elle a informé de l’entrée d’une délégation gabonaise sur le territoire de Mbañe, l’une des terres en litige entre les deux pays. « La Guinée équatoriale ne comprend pas comment, ayant un engagement signé et ratifié par les deux chefs d’État, le Gabon a osé se présenter à Mbañe de cette manière sans informer, ni consulter la Guinée équatoriale », a souligné l’agent Nvono-Ncá tout au long de la rencontre.

La Guinée équatoriale ne comprend pas comment, ayant un engagement signé et ratifié par les deux chefs d’État, le Gabon a osé se présenter à Mbañe de cette manière sans informer, ni consulter la Guinée équatoriale.

Carmelo Nvono-Ncá

Cependant, l’Agent a tenu à réitérer le maximum de respect que l’on porte à la Cour Internationale de Justice et à témoigner que la Guinée équatoriale n’imitera jamais des actions susceptibles de violer le principe de bonne foi dans le cadre d’un processus judiciaire, devant cette prestigieuse institution de justice.

CIJ | Gabon | Justice Internationale | Pays Bas

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.