Candidatura de Guinea Ecuatorial

Comme nous l’avons signalé la semaine dernière, l’ambassadeur de Guinée équatoriale à Bruxelles, Carmelo Nvono-Ncá, présente la candidature de la Guinée équatoriale pour devenir le siège de la nouvelle et importante Cour internationale d’arbitrage ibéro-américaine.

A cette occasion, Nvono-Ncá a rencontré Michael Stenger, Président du magazine Perspectives, une publication de la Chambre de Commerce, d’Industrie et d’Agriculture du CBLACP (Belgique – Luxembourg – Afrique – Caraïbes – Pacifique). Ainsi, Nvono-Ncá a présenté la candidature de la Guinée équatoriale et a annoncé à Stenger qu’en tant que membre de l’Association ibéro-américaine des juristes, la Guinée équatoriale a pu se présenter comme candidate pour accueillir le siège de la nouvelle Cour internationale d’arbitrage.

Cette Cour accordera la confiance nécessaire aux entreprises étrangères.

Carmelo Nvono-Nca
Sans aucun doute, la Chambre de commerce, d’industrie et d’agriculture du CBLCP est une plate-forme idéale pour diffuser les avantages qu’offre la Guinée équatoriale pour accueillir cette institution de justice internationale réputée. Selon le président de Perspectives, le pays qui abrite ce siège « est appelé à être un pôle d’attraction pour les investissements internationaux ». Par ailleurs, la Guinée équatoriale, étant déjà le siège de la Coopération Sud-Sud et triangulaire de l’OEACP, transmet la sécurité et l’impartialité internationale nécessaires pour accueillir ce siège historique.

Coopération Sud-Sud et Triangulaire | Guinée équatoriale | Ibéro-Amérique | Justice Internationale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.